Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🌊 VICTOIRE DANS LA BAIE DE LANNION CONTRE L’EXTRACTION DE SABLE

février 3, 2022

Une bonne nouvelle pour l’environnement


L’histoire se dĂ©roule dans le TrĂ©gor, superbe endroit situĂ© au nord-ouest de la Bretagne, en bord de mer. Les dĂ©cideurs souhaitaient extraire des quantitĂ©s phĂ©nomĂ©nales de sable dans la baie de Lannion, destinĂ©es notamment Ă  l’agriculture intensive. C’Ă©tait une dĂ©cision d’Emmanuel Macron lorsqu’il Ă©tait ministre de l’Ă©conomie : pomper 250 000 m3 par an de sable coquillier dans la baie. Au risque de dĂ©truire la biodiversitĂ©, menacer la pĂŞche, entre deux zones classĂ©es «Natura 2000», c’est-Ă -dire des sites naturels ayant une forte valeur patrimoniale.

Depuis 10 ans, les habitants et habitantes de battent contre ce pillage. Un collectif baptisĂ© «Le Peuple des Dunes» s’est constituĂ©. Des manifestations massives ont eu lieu. Les marins se sont mobilisĂ©s. La Compagnie armoricaine de navigation – CAN – officialisait «l’arrĂŞt dĂ©finitif de ses travaux miniers sur la concession de pointe d’Armor» le 30 janvier, annonce faite par le dĂ©putĂ© LREM des CĂ´tes-d’Armor. «C’est une victoire un peu par K.-O. parce que c’est eux qui abandonnent» expliquait le prĂ©sident du «Peuple des Dunes». La lutte paie.

C’est une question mĂ©connue, mais il pourrait bientĂ´t y avoir une pĂ©nurie mondiale de sable. L’industrie utilise massivement ce bien commun dans de nombreux secteurs. Celui qui consomme le plus de sable est la construction : les deux tiers de ce qui est construit est en bĂ©ton armĂ©, le bĂ©ton armĂ© est constituĂ© lui-mĂŞme de deux tiers de sable. Cela reprĂ©sente des volumes astronomiques : 200 tonnes pour une maison individuelle, 30 000 tonnes pour un bâtiment de la taille d’un hĂ´pital. Et l’on construit toujours plus ! La Chine en 4 annĂ©es a consommĂ© autant de sable que les Etats-Unis en un siècle. L’humanitĂ© extrait 50 milliards de tonnes de sable et granulats par an. Dans cette croissance devenue folle, y a mĂŞme un risque de pĂ©nurie : les Ă©cosystèmes marins sont affectĂ©s, et certains cĂ´tes sont menacĂ©es d’Ă©rosion. Il y a mĂŞme des «mafias du sable» liĂ©es Ă  l’industrie de la construction. Le dĂ©sastre capitaliste est partout.

La victoire de la baie de Lannion s’inscrit dans un territoire riche en lutte : la Bretagne. Ces dernières annĂ©es, des mobilisations massives et dĂ©terminĂ©es ont empĂŞchĂ© le projet d’aĂ©roport de Notre-Dame-des-Landes, le centre Amazon gĂ©ant au sud de Nantes, un Surf Park, mais aussi avant, des centrales nuclĂ©aires Ă  Plogoff ou au Carnet. Une constellation de combats victorieux. L’appĂ©tit des dĂ©cideurs n’a aucune limite, mais il est encore possible de les arrĂŞter.


Source : https://www.humanite.fr/planete/baie-de-lannion-le-projet-dextraction-ensable-736647