Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🌳 CONTRE « L’ARBRE AUX HÉRONS » ET LA GENTRIFICATION

mars 10, 2022

➡️ Les nantais.e.s et les touristes connaissent bien l’endroit : la Carrière Misery, rebaptisĂ©e «jardin extraordinaire» par la MĂ©tropole. Il s’agit d’une ancienne carrière de granite, transformĂ©e en usine le siècle dernier, puis devenue friche industrielle remplie de graffitis, au bord de la Loire, dans le bas du quartier Chantenay. Ces dernières annĂ©es, la mairie investit des millions pour rendre cet endroit «attractif», c’est-Ă -dire rentable. Pour y arriver, l’idĂ©e est d’y implanter un Ă©norme projet touristique : «l’arbre aux hĂ©rons».

➡️ Depuis le week-end, un tag gĂ©rant est apparu sur la falaise de la carrière. Ă€ plus de 15 mètres de haut, l’inscription en blanc proclame : «stop arbre aux hĂ©rons». La structure mĂ©tallique devrait faire 35 m de haut, avec des crĂ©atures mĂ©caniques sur le modèle des Machines de l’Ă®le. Son coĂ»t prĂ©visionnel est estimĂ© Ă  52,4 millions d’euros, dont les deux tiers financĂ©s par la mĂ©tropole et des acteurs publics, le reste par des mĂ©cènes privĂ©s. Une somme colossale. Ses concepteurs estiment que «L’Arbre aux hĂ©rons sera Ă  Nantes ce que la Tour Eiffel est Ă  Paris».

➡️ Au-delĂ  de cette installation, c’est tout un projet urbain qui est contestĂ©. La mĂ©tropole dit qu’elle n’a pas les moyens de loger les personnes sans abris, mais peut investir des dizaines de millions d’euros dans un projet touristique. Cet «arbre aux hĂ©rons» n’est que la pointe avancĂ©e de tout un projet de transformation du quartier. Alors que le bas-Chantenay, ancien quartier ouvrier, a su rester assez populaire malgrĂ© une gentrification acharnĂ©e de la ville de Nantes, le projet servira Ă  «rĂ©amĂ©nager» toute la zone, avec des dizaines de milliers de mètres carrĂ©es de bureaux, de rĂ©sidences inabordables et de commerce. Une ville «attractive» pour qui ? Les loyers sont dĂ©jĂ  hors de prix et des centaines de milliers de nantais et nantaises galèrent dĂ©jĂ  pour se loger. C’est une vision de la ville consommable et rĂ©servĂ©e aux riches qui est contestĂ©e.

➡️ Par ailleurs, les opposant.e.s Ă  l’arbre aux hĂ©rons pointent l’hypocrisie de la ville de Nantes, qui subventionne Ă  coups de millions un projet «culturel» pharaonique mais mène une guerre totale aux formes d’expressions spontanĂ©es : les tags et graffitis sont systĂ©matiquement effacĂ©s, les fĂŞtes de rue rĂ©primĂ©es. La culture d’accord, mais si elle est sous le contrĂ´le des autoritĂ©s. Contre cette vision de la vie et de la ville, il se murmure qu’un carnaval se prĂ©pare pour le printemps Ă  Chantenay… Ă€ suivre.


Plus d’infos sur la page Facebook du collectif La Commune de Chantenay : https://www.facebook.com/lacommunedechantenay