Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🎙ÉCOUTEZ RADIO SANS CONTACT : 72H D’ANTENNE POUR PRÉPARER LA SORTIE DU CONFINEMENT ET LA REPRISE DES HOSTILITÉS

mai 8, 2020

Radio Sans Contact sur Nantes et environs : www.sanscontactfm.com ou sur la bande FM 107.9

« Radio sans contact », c’est la radio qui émet de Nantes à Notre-Dame-des-Landes pendant le confinement. Alors que la fin de l’assignation à résidence généralisée touche approche, la radio propose 72H d’antenne non stop jusqu’à lundi soir, pour préparer la sortie du confinement, et penser l’après. Ça commence dès ce soir. Voici le programme suivi de l’édito du weekend qui commence :

VENDREDI SOIR : Se retrouver

  • • 18H : Chroniques sans contact 3 et 4 puis 5 et 6 – L’émission déjà culte.
  • • 19H30 : Mini spécial cocovidalocacaducul radio !
  • • 20h : Pangolu #2 extraits de « politique de l’auto stop » + Bonus !
  • • 21h30 : A dada sur mon poto. Live
  • • 23h00 : Parades vocales #3

SAMEDI : Se retrouver ici et s’organiser

  • • 10h : Rediffusion des Mystères de l’intérieur #1 Paris, Marseille
  • • 11h : Libérer le travail ou se libérer du travail ? La pensée de Simone Weil
  • • 12h30 : Pradva #8, revue de presse live
  • • 14h : Les mystères de l’intérieur #2, Nantes (L’autre cantine) et Lyon (Espace communal de la Guillotière)
  • • 16h : Intermittence en contact #1 Des nouvelles de la profession.
  • • 18h : chronique de Nantes Révoltée
  • • 19h00 : / Premier standard des luttes /
  • • 20h30 : Evasion #3 Lectures et récits de sorties de prison. Invité spécial : le petit Gregory
  • • 21h30 : Ma langue a fourche #2

DIMANCHE : Se retrouver ailleurs et gagner ?

  • • DIMANCHEdiffusion de Hors forfait #1 et #2 : Guyane et Portugal
  • • 13h : Lecture de V. Garcia Marquez « L’amour au temps du choléra »
  • • 14h à 18h : Hors Forfait spécial : Japon / Mexique / Liban / Chili / Algérie.
  • • 20h30 : Cocovid #4
  • • 22H : Felix Corona : astrologie destituante

LUNDI (et après): Voir ce que ça donne ?

  • • 15h : Live depuis la terrasse de café. Suivi d’une déambulation cryptique et poétique dans les rues nantaises pour se raconter le dé-confinement.
  • • 19h : Suivi en direct du (ou des) rassemblement(s) annoncé(s).

Le reste du temps c’est toujours Augustin Traquenard et ses acolytes pour une playlist qui vous plaira a coup sûr !

Édito :

« En début de semaine, une antenne concurrente (peut-être France Rupture) questionnait des chercheurs sur la crise en cours ; ceux-ci s’essayaient alors à définir au mieux l’époque que nous traversons. Chez Radio sans contact nous partageons également ce besoin d’éclaircir ensemble l’épaisse brume qui enveloppe désormais le réel. Comment appréhender la question écologique après le ralentissement du désastre ces derniers mois ? Qu’implique la nouvelle bio-politique de surveillance et quels moyens avons nous à disposition pour la déjouer ? Quelles propositions pourront être conséquentes dans les temps à venir ? …

Si livre d’histoire il y aura, nous accordons pour l’instant peu d’importance à la manière dont on qualifiera plus tard la portion du temps dans laquelle nous nous trouvons maintenant. Mais pour comprendre ce qu’il nous arrive, pour agir, et donc pour “faire époque”, il semble bien nécessaire de se doter d’un chrononyme – d’un nom donné à notre époque – pour enfin se saisir de la grande occasion qui s’offre à nous de reprendre la main sur nos vies.

“La peste n’a jamais été une période de l’histoire, les fléaux qu’elle a engendrés, oui.” Dominique Kalifa

Que soit venu le temps du “grand confinement”- comme le prétend Gita Gopinath du FMI en référence à la grande dépression des années 30 – ou encore que succèdent “les jours heureux” – comme le laissait entendre un certain Emmanuel Macron en osant le parallèle avec les résistants français, ce ne sera de toute façon pas à ces gens là d’écrire l’histoire, mais bien à ceux qui ne veulent plus la subir. L’histoire s’écrit par le bas et, si l’éternel présent touche à sa fin, il nous faut dès maintenant conjurer l’effacement de l’avenir à l’œuvre dans nos sociétés.

Il est facile de savoir d’où l’on part mais moins de savoir où l’on va.

Alors, nous situerons notre point de départ pour cet exercice à la sortie du XXeme siècle, au mois de mai 2020. Bien qu’il soit encore difficile de définir exactement les « modalités inédites du futur » (J.Baschet). Nous pouvons déjà vous soumettre le programme détaillé de Radio sans contact pour ces prochains jours, pensé à l’image des étapes qui nous attendent :

-Il s’agira dans un premier temps de retrouver ses proches et les espaces qui nous liaient jusqu’alors.

(Vendredi) mais également de se raconter les diverses tentatives dans l’héxagone pour en penser de nouvelles (Samedi). On prendra par la suite des nouvelles de différents pays où la lutte continue (Dimanche). Enfin il sera temps d’agir, de reprendre le chemin de la rue, pour écouter et raconter ce qu’il s’y joue (Lundi).

25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 55 vues
nec sem, vulputate, amet, ut eleifend ipsum non dolor tristique dapibus libero