Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

đź’¸ «QUOI QU’IL EN COĂ›TE» : SAUVER LE CAC40

mai 22, 2022

Les aides publiques du COVID dans les poches des patrons et des spéculateurs


Face Ă  la crise sanitaire, Macron avait dit qu’il faudrait soutenir l’Ă©conomie quoi qu’il en coĂ»te, c’est surtout le capital et ses actionnaires qu’il a soutenu. Après deux ans de pandĂ©mie les plus grands groupes français explosent tous les records.

100% de ces derniers ont touchĂ© des aides publiques, deux tiers d’entre eux battent leurs records de profits, quatre groupes dĂ©passent les 12 milliards de bĂ©nĂ©fices, la rĂ©munĂ©ration des actionnaires, en hausse de 57%, atteint les 80 milliards, +200% de rachats d’action, des dividendes records de 57,5 milliards et la rĂ©munĂ©ration des patrons atteint 237 millions d’euros.

Cet inventaire de l’accaparement est d’autant plus odieux que depuis mars 2020 ces mĂŞmes groupes ont licenciĂ© pas moins de 27 000 personnes. Le prĂ©sident Macron avait expliquĂ©, lors de sa première allocution de crise, qu’il fallait rompre avec le marchĂ© et que c’Ă©tait de la folie de laisser certains secteurs entre ses mains. Ben voyons !

Pendant le premier confinement, la moitiĂ© des personnes travaillant dans l’intĂ©rim ont vu leur mission s’arrĂŞter du jour au lendemain sans aucune aide. 31% des habitant-es du pays se dĂ©clarent plus vulnĂ©rables, en prenant pour critères les problèmes d’emploi, de logement, de santĂ©, d’isolement relationnel ou de relĂ©gation territoriale. Cette proportion a augmentĂ© de 10% par rapport Ă  la pĂ©riode qui prĂ©cĂ©dait la crise.

Le gouvernement tente d’expliquer que le chĂ´mage ne progresse pas, au contraire il serait Ă  son plus bas niveau depuis des annĂ©es. En rĂ©alitĂ© il ne parle que de la catĂ©gorie A, il s’agit des personnes qui n’exercent aucune activitĂ© professionnelle et son immĂ©diatement disponibles. Mais, pour 2021, la catĂ©gorie C, c’est Ă  dire qui ont eu moins de 78 heures d’activitĂ© rĂ©munĂ©rĂ©e dans le mois, est en augmentation de plus de 6%, et la catĂ©gorie D, des personnes en formation principalement, s’est accrue de plus de 13%.

Ă€ ces chiffres il faut ajouter les plus de 160000 demandeurs et demandeuses d’emploi qui ont Ă©tĂ© radiĂ©-es, consĂ©quence des politiques toujours plus poussĂ©es de contrĂ´le instaurĂ©es par le pouvoir en place. MalgrĂ© l’inflation qui n’a pas fini de grimper ou l’accroissement de la pauvretĂ©, le gouvernement refuse d’augmenter la taxation des profits ou de la rĂ©munĂ©ration des actionnaires, tout comme il refuse le blocage des prix des produits de première nĂ©cessitĂ©.


Source : https://multinationales.org/CAC40-Tout-va-tres-bien-madame-la-marquise

RSS
News Letter
Instagram
0