Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

📺 NANTES RÉVOLTÉE SUR CNEWS

janvier 25, 2022

Nous voulons des royalties


La sinistre mise en scène de la droite en campagne prend des proportions nationales. La patronne de la droite nantaise, Laurence Garnier, est montée à Paris, sur le plateau de la chaîne d’extrême droite Cnews, pour réclamer notre dissolution. Au motif que nous sommes “connus des services de l’État”.

Notre média aura donc permis à l’insignifiante Laurence Garnier, médiocre politicienne que personne ne connaît à Nantes, et qui perd avec une régularité d’horloge suisse toutes les élections, d’obtenir un Prime Time sur Cnews. Sans nous, cette personne n’aurait jamais pu obtenir une quelconque attention médiatique nationale. Nous réclamons des royalties pour cette médiatisation sur notre dos.

Plus sérieusement, le rapport à la réalité ayant été aboli par les émules français de Donald Trump, rappelons que le “saccage” de Nantes qui occupe les médias ces derniers jours est en fait une vitrine de Zara partiellement abîmée. Et que des saccages, bien réels ceux-là, sont planifiés par les décideurs locaux dont fait partie Laurence Garnier : il y avait l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le projet de centrale nucléaire en bord de Loire, le grand port industriel au Carnet, le complexe Amazon… À chaque fois, des centaines d’hectares détruits et une pollution immense. Qui saccage quoi ?