Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🚛 CONVOI DE LA LIBERTÉ : LE MOUVEMENT QUI VEUT EMMERDER MACRON

février 9, 2022

Des centaines de milliers de personnes appellent Ă  bloquer Paris et Bruxelles parce que
«l’urgence est dĂ©mocratique, sociale, Ă©cologique, l’accès aux soins pour tous et non sĂ©curitaire»


Gros dĂ©sordre depuis deux semaines au Canada, et en particulier dans la capitale, Ottawa, paisible mĂ©tropole. Depuis douze jours, des centaines de camions et des milliers de personnes paralysent le cĹ“ur de la ville et la population ravitaille les bloqueur-ses pour faire durer le mouvement. Une situation inĂ©dite pour le Canada. Il s’agit du «convoi de la Liberté». Le maire de la ville a dĂ©crĂ©tĂ© l’Ă©tat d’urgence et rĂ©clamĂ© au gouvernement 1800 policiers supplĂ©mentaires «pour rĂ©primer l’insurrection que la police est incapable de contenir». La cagnotte du mouvement, plusieurs millions de dollars, a Ă©tĂ© saisie.

Le premier ministre Justin Trudeau est apparu terrifiĂ© par cette dĂ©ferlante Ă  proximitĂ© des lieux de pouvoir. Depuis deux jours, des camionneur-ses et manifestant-es bloquent un pont qui relie le Canada et les États-Unis : un point stratĂ©gique qui voit passer quotidiennement 323 millions de dollars de marchandises. Le Premier Ministre de la Province de l’Alberta a dĂ©jĂ  annoncĂ© la fin du Pass vaccinal dès aujourd’hui. Au Canada, le succès des blocages tient grâce Ă  la mobilisation de camionneur-ses «indĂ©pendant-es» et leur capacitĂ© Ă  bloquer les artères d’une grande ville durablement en Ă©tant approvisionnĂ©.

Blocages stratĂ©giques, mise Ă  l’arrĂŞt de l’Ă©conomie, pouvoir tĂ©tanisĂ©. Avec son intelligence tactique, le mouvement canadien peut rappeler, vu de France, le mouvement des Gilets Jaunes. Mais derrière l’hĂ©tĂ©rogĂ©nĂ©itĂ© de cette mobilisation qui a dĂ©marrĂ© contre l’obligation vaccinale des camionneur-ses et qui s’est Ă©tendue contre le gouvernement, des groupes douteux profitent de la confusion : des islamophobes du groupe La Meute ou des collectifs pro-Trump s’emparent de l’absence de ligne claire pour s’afficher. Ce qui arrange le pouvoir, qui peut ainsi dĂ©signer la mobilisation comme Ă©tant «complotiste», «antivax» et «d’extrĂŞme droite» pour la diaboliser. Comme l’a fait Macron au dĂ©but des Gilets Jaunes.

➡️ ET EN FRANCE ?

Un «convoi de la Liberté» commence dès aujourd’hui. Partant de toute la France, il doit rejoindre Paris ce week-end avant de se tourner vers la capitale de l’Europe : Bruxelles. Dans notre pays, l’initiative rencontre un Ă©norme Ă©cho sur les rĂ©seaux sociaux. Le groupe Facebook principal, lancĂ© par un Gilet Jaune qui dit participer aux luttes sociales depuis la Loi Travail, comptabilise dĂ©jĂ  300 000 participant-es. Davantage que les groupes crĂ©Ă©s pour lancer les Gilets Jaunes en novembre 2018. Parmi les revendications, Ă©videmment, le retrait des «Pass», mais aussi de nombreuses protestations contre la hausse des prix, pour la dĂ©mocratie… Un communiquĂ© du groupe «France Convoy» indique que «l’urgence est dĂ©mocratique, sociale, Ă©cologique, l’accès aux soins pour tous et non sĂ©curitaire». Aucun syndicat, aucun parti, mais un cri de colère protĂ©iforme venu de nombreux anonymes.

Comme lors des Gilets Jaunes, il ne sert donc Ă  rien de critiquer Ă  priori «l’impureté» de cette mobilisation, mais plutĂ´t de veiller Ă  ce que le mouvement aille vers l’anticapitalisme et la dĂ©fense des libertĂ©s. Qui peut nier l’urgence de luttes puissantes, surtout dans cette pĂ©riode de campagne Ă©lectorale putride ? Qui peut tolĂ©rer l’apathie gĂ©nĂ©rale malgrĂ© la gravitĂ© de la situation ?

➡️ QUEL EST LE PROGRAMME ?

Des groupes de vĂ©hicules prennent la route dès ce mercredi Ă  vitesse rĂ©duite pour rejoindre Paris, vendredi et samedi, avant de converger vers Bruxelles. L’objectif est de paralyser les axes de circulation, sur le modèle canadien. Et comme dans tout mouvement, il y a diffĂ©rentes sensibilitĂ©s, plus ou moins radicales : blocage total ou partiel ? Pacifisme ou autodĂ©fense face Ă  la police ? Rien n’est encore tranchĂ©.
Si la rĂ©pression des autoritĂ©s canadiennes a Ă©tĂ© relativement tranquille, celle de l’État français s’annonce plus brutale. GĂ©rald Darmanin annonce dĂ©jĂ  une «rĂ©ponse extrĂŞmement ferme» avec des «moyens importants» pour prĂ©venir des blocages et des «gendarmes très mobilisĂ©s pour ne jamais laisser entraver la libertĂ© de circulation».


👉 Ce mercredi 9 fĂ©vrier et jeudi 10, des convois partent de partout en France. Ă€ Nantes, un dĂ©part est fixĂ© vendredi Ă  9h du parking Carrefour La Beaujoire, suivi d’un «ralliement» en fin de matinĂ©e aux Portes d’Angers, avant d’aller vers Paris.

👉 Le week-end des 12 et 13, tout le monde se retrouve dans la capitale, notamment pour rejoindre la manifestation du samedi.

👉 Enfin, une arrivée à Bruxelles et convergence européenne est annoncée partir du 14 février.

Quel que soit l’ampleur rĂ©elle de ces convois, une chose est sure : les formes traditionnelles de protestation ne font absolument pas peur au rĂ©gime nĂ©olibĂ©ral et autoritaire. Par contre, lorsque les blocages se gĂ©nĂ©ralisent, que les lieux de pouvoir sont ciblĂ©s, que l’Ă©conomie est menacĂ©e, les puissants tendent l’oreille. C’est ce que projette le «convoi de la Liberté».


La carte des «convois de la Liberté» ici : https://convois.fr/?fbclid=IwAR0GcteAWqxMKuz9JnVu5DYE5ZNGuCCnhzJrMbD1F-ICalYIo5YFziM92rI