Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

7000 PERSONNES CONTRE LES MEGABASSINES ET L’AGRICULTURE INDUSTRIELLE

mars 27, 2022

Très forte mobilisation pour défendre l’eau, bien commun menacé


Dans le marais Poitevin, des «méga-bassines», sortes de lacs artificiels, sont creusés pour irriguer l’agriculture industrielle, polluante et gourmande en eau. Ces «bassines» pompent l’eau de la nappe phréatique pour des champs de monoculture productivistes bourrés de pesticides. C’est la captation d’un bien commun au profit d’une minorité, et au détriment de petits paysans.

Ce samedi 26 mars, plus de 7 000 personnes se sont rassemblées dans les Deux-Sèvres à la Rochénard. Il s’agissait d’une mobilisation d’une ampleur inédite contre les projets de «méga-bassines». Le cortège festif et coloré s’est rassemblé sur le site d’un des projets de bassine de 220 000 m3 et 7 hectares, où habitants, paysans, syndicalistes, naturalistes, militants du climat, ont rappelé leur détermination à stopper ces projets pour protéger et partager les ressources en eau.

Munis de bêches, de plants et de semis, les participants ont encerclé puis replanté et occupé l’espace de cette bassine en projet… devant appartenir, entre autres, au président de la FDSEA des Deux-Sèvres. Le syndicat de l’agriculture productiviste.

Un très important dispositif de répression était mis en place. 1500 gendarmes, un hélicoptère, des gros moyens de surveillance. La préfecture menaçait même d’interdire l’évènement. Des dizaines de tracteurs ont été bloqués sur la route, empêchés de rejoindre la manifestation. Quelques grenades lacrymogènes ont été tirées contre le cortège.

Malgré ces intimidations, les manifestants ont réussi à prendre plusieurs sorties d’eau du réseau de pompage d’une bassine. Ce réseau de pompage devait servir à détourner l’eau des habitants de Vallans, mais aussi à concentrer les droits d’eau pour une poignée d’exploitants agricoles, au détriment de tous les autres. Résistance et sabotage.

L’ampleur et la détermination inédites de ce nouveau rassemblement ne sont pourtant qu’un début : les manifestants appellent d’ores et déjà à un printemps maraîchin et à plusieurs mois de mobilisation intense contre les méga-bassines tant que ces projets ne seront pas stoppés.

📷 : Les soulèvements de la terre