Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

AIRBUS : 15 000 LICENCIEMENTS, 1000 EN LOIRE-ATLANTIQUE

juillet 2, 2020

La crise économique liée au Coronavirus sera payée par les travailleurs, les précaires, les pauvres. Alors que les productions de richesses n’ont jamais été aussi élevées dans l’histoire de l’humanité, les salariés restent les variables d’ajustement lorsque les profits diminuent.

A la fin du confinement, le gouvernement annonçait 15 milliards d’euros pour les patrons pour « sauver les emplois ». Pourtant, ce sont des plans de licenciements drastiques qui s’annoncent. Dans l’entreprise aéronautique Airbus, principalement basée dans la région Toulousaine et dans le bassin Nantes/Saint-Nazaire, les annonces sont terribles.

« A l’issue d’une réunion de la direction du groupe à l’échelle européenne, Airbus confirme la mise en place du plus grand plan de suppression de postes jamais réalisé par l’avionneur. Il s’agit de supprimer 15 000 postes, soit 11% de ses effectifs à l’échelle mondiale, dont 5000 en France. »

Dans le détail, ce sont 3400 licenciements à Toulouse, et 1000 dans notre département. 484 postes seront supprimés à Nantes, 386 à Saint-Nazaire et 201 à Stelia Saint-Nazaire. Des milliers de familles menacées.

Au delà de la question de l’emploi, la question des salaires est décisive. Dans le cadre d’une mesure appellée “accord de performance collective”, le gouvernement autorise les patrons à baisser la paie des travailleurs en cas de difficulté. Cette mesure a notamment été utilisée dans l’entreprise Derichebourg.

« C’est de la casse industrielle, déplore Karl Mahé, syndicaliste de Saint-Nazaire. Ils mettent la peur dans la tête des gens pour faire reculer les mesures sociales. Le groupe n’a qu’une vision financière et ce sont les salariés qui vont payer. »

Ces bastions ouvriers vont-ils se laisser faire ? Rien n’est moins sur, l’ouvrier toulousain Gaetan Gracia annonce un « plan de bataille » pour faire reculer le gouvernement et les patrons.


25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 758 vues
tristique elementum ante. felis dictum dolor venenatis