Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

ALBI : UN HOMME MEURT DANS UNE CELLULE DE COMMISSARIAT

mai 1, 2020

Au moins 7 décès et plusieurs mutilations lors d’interventions policières ces derniers jours


La triste nouvelle est rapportée par la presse : dans la ville d’Albi, un homme de 43 ans a été retrouvé mort dans sa cellule, au commissariat, mardi 28 avril. Il aurait été « découvert inconscient » par les policiers, et n’aurait « pas pu être réanimé ». Pourtant, quelques heures plus tôt, ce quarantenaire était vivant et libre. La victime avait été interpellée en début de soirée dans le centre-ville, « en état d’ébriété » selon les autorités. Les mêmes sources précisent : « les images de vidéosurveillance de la cellule ont été placées sous scellés et une autopsie a été diligentée. Une mort de plus entre les mains de la police, dans des circonstances plus que troubles.

Depuis le début du confinement, le niveau de violences policières, déjà terriblement élevé, explose en France. Ce nouveau drame porte le bilan à au moins 7 morts lors d’interventions de police, ainsi que plusieurs mutilations, en quelques jours seulement :

– Le 4 avril : une fillette de 5 ans est gravement blessée à la tête par un tir policier à Chanteloup-les-Vignes

Le 8 avril à Béziers : un homme meurt asphyxié lors de son interpellation par la police municipale

– Le 9 avril à Angoulême : un homme poursuivi par la police trouve la mort

– Le lendemain à Cambrai : décès d’un homme poursuivi par la police

– Le 15 avril à Rouen : un homme de 60 ans meurt au commissariat de Rouen

– Le même jour à la Courneuve, un homme est tué par balle. Selon la version officielle, il menaçait les agents avec un couteau

– Le 18 avril, à Villeneuve-la-Garenne : un motard est gravement blessé après avoir percuté une portière ouverte d’un coup par un policier sur la trajectoire du la moto

– 22 avril, à Limoges, un homme reçoit un tir de LBD a bout portant avant d’être tabassé au sol pour non respect du confinement

24 avril : à Toulouse, un homme est tabassé à coups de muselière et arrêté

– Le 25 avril à l’Ile-Saint-Denis, des policiers sont filmés en train d’arrêter un homme en disant : « un bicot ça nage pas ». Des bruits de coups et de rire sont enregistrés.

– Le 27 avril : un jeune de 14 ans meurt lors d’une course poursuite avec la police

– Le 28 avril à Albi : un homme meurt au commissariat

Où s’arrêtera ce bilan macabre ?


25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 544 vues
odio quis, vulputate, venenatis, suscipit non amet, venenatis Curabitur mattis