Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🇱🇧 BLACK OUT AU LIBAN : NOUVEAU DRAME INDUSTRIEL ET RÉSIDENCE DU 1ER MINISTRE ASSIÉGÉE

août 16, 2021

➡️ Hier, le Liban a connu une vague d’agitation insurrectionnelle sur fond de pénurie générale. Des manifestations et des émeutes secouent la capitale du pays. Un peu plus d’un an après l’explosion d’un stock d’engrais chimique qui avait dévasté le port et la ville de Beyrouth, faisant plus de 200 morts et des milliers de blessés, le peuple libanais s’est retrouvé de nouveau dans les rues de la capitale pour dénoncer la gabegie du gouvernement.

➡️ Tôt le matin, dans le Nord du Liban, à Akkar, un nouvel accident industriel mortel dans un entrepôt de carburant a fini par raviver de douloureux souvenirs : 28 morts, 70 blessés et 6 disparus. La maison du propriétaire du dépôt d’essence a été incendié en représailles. Les hôpitaux ont du mal à faire face à l’afflux de blessés. En cause les coupures d’électricité et le manque de médicaments.

➡️ Ce nouvel incident a attisé la colère populaire. Sur fond d’effondrement économique, de black out, et dans un contexte sanitaire difficile, les habitants de la capitale ont pris d’assaut les artères de la ville pour dénoncer les conditions de vie qui sont de plus en plus désastreuses. Pénuries alimentaire et de carburants sont le lot quotidien des libanais. La situation paraît désespérée. L’un des hôpitaux de Beyrouth a annoncé hier que 40 adultes et 15 enfants allaient mourir s’ils ne recevaient pas de carburant pour alimenter les appareils respiratoires. Des ambulances ne roulent plus faute d’essence. L’armée gère le rationnement. La nuit, la ville est quasiment dans la pénombre.

➡️ Au fur et à mesure de la journée, les manifestations se sont multipliées à Beyrouth. Excédés par les compromissions et l’inertie des pouvoirs publics, les manifestants ont attaqué la résidence du 1er ministre Najib Mikati. Assiégé pendant de longue heure, le bâtiment a été protégé par les forces armées. La répression à l’égard des révolutionnaires a été brutale avec notamment des arrestations extrêmement violentes.

➡️ La colère populaire du peuple libanais n’est pas prête de s’estomper dans une situation économique et sociale de plus en plus dramatique. Réussira t-elle à mettre à mal ce régime de corruption généralisée et à refaire vivre une vie sociale digne et libre ?

RSS
News Letter
Instagram
0