Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

CALAIS : DES EXILÉS ET LEURS SOUTIENS FONT BLOC, ILS EMPÊCHENT L’EXPULSION DU CAMPEMENT

novembre 4, 2021

– Dans le Nord-Pas-De-Calais, malgré le froid, les expulsions se poursuivent à un rythme effréné –

➡️ Pour ce quatrième jour depuis le début de la trêve hivernale, les forces de l’ordre devait expulser un campement de migrants à Calais, sans solution de relogement. Opération insupportable de harcèlement et de destruction devenue malheureusement trop banale. Mais ce matin, les bleus sont tomber sur un bloc. Un bloc solidaire.

➡️ Très tôt dans la matinée, plusieurs membres d’associations, accompagnés de calaisiens et calaisiennes organisaient un petit-déjeuner. Celui-ci était installé à l’entrée du camp. L’objectif assumé : faire barrage aux flics et empêcher l’expulsion. Arrivé sur place avec un escadron de gendarmerie, le commissaire menace au mégaphone, « vous avez quarante-cinq minutes pour quitter le terrain ». Une menace sans effet. Personne ne bouge. Les manifestants eux demandent un logement pour toutes et tous.

➡️ Le temps est écoulé. Les gendarmes mobiles s’équipent pour dégager les manifestants. Premier contact. Les GM poussent sans succès. Les tensions continuent. Nouveau face à face. Une compagnie de CRS arrive en renfort pendant que les habitants du camp et les personnes solidaires font bloc. Certains s’assoient pour entraver le sale boulot des policiers. Après plusieurs tentatives, les flics finissent par partir bredouille. Pas d’expulsion pour cette fois.

Une opération de police a été mise en échec grâce à un petit-déjeuner organisé par des associatifs et une énorme solidarité. Une éclaircie dans un monde toujours plus ténébreux. Et un exemple à suivre. Il est encore possible de défaire les forces du désordre.

La lutte paie !


📷 Louis Witter