Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos du jour sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

CASSE DES RETRAITES : DÈS 2017, MACRON INVITAIT BLACKROCK À L’ÉLYSÉE !

janvier 2, 2020

Du jamais vu : un « sommet » secret avec des financiers américains dès le début du mandat

La révélation, parue le 6 décembre 2017 dans le Canard Enchainé n’avait pas fait grand bruit à l’époque. Pourtant c’est un immense scandale. Surtout maintenant qu’on connaît le projet ultra violent de casse des retraites que Macron tente de passer en force.

Dans cette enquête, on apprend que le gouvernement a privatisé, dès le mois d’octobre 2017, donc au tout début du mandat, le palais de l’Elysée pour inviter les pontes de la finance américaine. Au premier rang desquels … la multinationale BlackRock ! L’entreprise qui gagne des milliards en spéculant sur les retraites privées, et dont le patron de la filiale française est décoré de la Légion d’Honneur !

Résumé de l’article :

• Aucun président n’avait osé privatiser le palais présidentiel pour accueillir des financiers

• Les invités ont été reçus à grands frais, et sous escorte officielle à l’Elysée

• Tout le gratin du pouvoir a défilé devant BlackRock : 5 ministres, dont Edouard Philippe, et le président. Un hommage du pouvoir politique à la finance sauvage.

• Cette journée luxueuse était « confidentielle », et dissimulée par les ministres

• L’invité d’honneur est le fond de pension BlackRock qui gère des sommes astronomiques, deux fois le PIB de la France, et qui bénéficierait largement de la casse des retraites

Bref, c’est une véritable association de malfaiteurs qui pille l’argent public pour le transférer massivement à des mafias privées. Cette réception à l’Élysée, c’est la guerre sociale dans ce qu’elle a de plus limpide, de plus évident.

L’info doit se savoir : tout le monde doit descendre dans la rue dans les jours à venir pour battre le gouvernement.

A faire tourner au maximum.

25k
fb-share-icon145695
23k
Lorem sit efficitur. ut dictum tristique vulputate, leo