Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

EXILÉS : DES TENTES LACÉRÉES EN PLEIN HIVER

décembre 30, 2020

Le photographe Louis Witter dévoile ces images prises hier dans le Nord, en plein hiver. Les images d’une chasse aux exilés aussi inhumaine que quotidienne. Une barbarie légale, contre des êtres humains considérés comme « indésirables » par un Etat raciste. La banalité du mal. Des destructions d’abris de fortune ont aussi été constatées à Paris, Nantes et ailleurs ces derniers mois.

« Grande-Synthe, France, 29 décembre 2020.

Nous sommes entre Noël et la nouvelle année. Il fait trois degrés dehors, il pleut, le sol est sous l’eau, spongieux.

Il est 8H30 quand des dizaines de policiers arrivent dans ce bois où dorment sous des tentes une centaine d’exilés. Parmi eux, quelques enfants les pieds trempés.

Et la police n’est pas seule, elle est accompagnée d’une équipe de nettoyage.
Cagoule deux trous sur la tête et couteaux à la main, leur mission est de lacérer à grands coups de lames les tentes des réfugiés. Les policiers, juste avant, les font sortir de ces abris de fortune. Si certains seront relogés pour quelques nuits, la majorité reste chassée, poussée à aller un peu plus loin.

Sans tentes.
Sans duvets.
Sans couettes. »

Source : https://www.facebook.com/louis.witter/posts/3627280200672138Sour

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 895 vues
ut commodo quis lectus Aliquam tristique suscipit libero. elit. ultricies diam