Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

IL Y A QUELQUE CHOSE DE POURRI DANS LA 5ÈME RÉPUBLIQUE

novembre 29, 2021

Via AFA Paris-Banlieue

« Il y a quelque chose de pourri dans la 5e république.

Il y a quelque chose de pourri dans un pays où les présidentielles sont devenues une vaste campagne de haine contre les musulmans et les étrangers.

Il y a quelque chose de pourri dans un espace médiatique détenu par 5 milliardaires, où les journalistes sont devenus les chargés de com d’un candidat ouvertement raciste.

Il y a quelque chose de pourri dans un pays où les noyades de migrants sont devenues normales. Où l’on s’habitue à apprendre la mort, sur les côtes françaises, d’enfants, de femmes enceintes, d’hommes qui ont traversé le pire.

Il y a quelque chose de pourri dans un pays où des attentats d’extrême droite sont régulièrement déjoués. Où les bandes d’extrême droite s’attaquent à des rassemblements féministes. Tandis que dans le monde on tue au nom du grand remplacement.

Il y a quelque chose de pourri dans un pays où la police assassine régulièrement des non-blancs. Où la vérité, la justice doivent être constamment exigées pour Lamine, Amine, Adama. Pour Yanis, Ibo et Sabri. Où il faut se battre pour vivre dignement.

Il y a quelque chose de pourri dans le macronisme en plein délire autoritaire.

Où les lois liberticides s’enchainent pour mieux couvrir une police fascisante qui commet des violences d’État quotidiennes. Où l’avancée de la pauvreté se conjugue avec un déchainement raciste dans l’appareil d’État.

Peut-être y a-t-il quelque chose de pourri avec la république ?

Car la possibilité du fascisme ne sort pas de nulle part.

C’est dans le pays où il n’y a pas si longtemps on déportait des juifs vers les camps, où l’on noyait les algériens, c’est dans ce pays qu’on parle tranquillement de grand remplacement et de remigration. Qu’on parle d’interdire le foulard, qu’on débat de la taille de la jupe des filles, qu’on évoque l’interdiction de l’abattage rituel.

Face à cela, une grande riposte doit s’inventer collectivement. Il nous faut faire bloc.F

aire bloc ce n’est pas se résigner à la catastrophe, se dire qu’après Trump il y a eu Biden et attendre que le pire passe. Faire bloc ce n’est pas non plus rejouer l’union de la gauche et espérer être sauvé par l’antifascisme des dimanches électoraux, en passant des alliances avec ceux qui ont tant contribué au désastre. L’antifascisme ne peut pas, ne doit pas être une excuse pour nous ressortir le parti socialiste et leurs sbires.

Faire bloc c’est essayer d’articuler les formes traditionnelles et les formes nouvelles du mouvement ouvrier. C’est inventer des alliances entre les mouvements, antiracistes, gilets jaunes, syndicaux, féministes et écolos, qui ont fait de ce pays le théâtre de la plus grande conflictualité sociale en Europe. Faire bloc c’est essayer de faire naitre et durer ces rencontres, d’imposer notre temporalité, d’inventer un autre monde, débarrassé des horreurs de celui-ci.

Faire bloc, c’est se rappeler que même si c’est mal parti pour notre histoire, même si l’obscurité augmente et que nos slogans sont en désordre, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes.

Depuis quelques semaines, une riposte populaire se dessine face à l’avancée des fascistes. À Nantes on tente d’envahir le meeting de Zemmour, à Lyon on accueille comme il se doit Jordan Bardella et CNews à la Guillotière, à Marseille Zemmour réalise rapidement qu’il n’est pas le bienvenu au Panier et s’enfuit. Il faut comme souvent se mettre à l’école du mouvement réel.

Il est impératif que dans les semaines et les mois à venir, les fascistes nous trouvent partout où ils se rendent. A commencer par le meeting de Zemmour la semaine prochaine au Zénith de Paris. Il est impératif aussi, que notre camp se retrouve, et parvienne à s’unifier pour inventer et préparer un monde débarrassé des tendances fascistes qui nous ont réunit aujourd’hui, où chacun et chacune puisse vivre dignement.

Et liberté pour les Dalton !

#BLOQUONSZEMMOUR#PARISANTIFA#FAIREBLOC#AUTODÉFENSEPOPULAIRE

📸 (27/11) Bloc antiraciste contre les violences d’État Leo Ks – NnoMan »