Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

INCENDIE CHIMIQUE A ROUEN

septembre 26, 2019

«Que tout continue ainsi, voilà la véritable catastrophe.» Walter Benjamin

Un nuage noir et toxique recouvre le ciel de Rouen. Comme Saint-Nazaire, à côté de Nantes, ou Fos près de Marseille, Rouen est un bassin industriel avec ses usines chimiques et sa pollution. L’usine Lubrizol, qui est en flammes ce matin dans la ville normande, fabrique des additifs pour carburants et lubrifiants. Elle est classée en zone «SEVESO haute» pour l’usage de ses matières premières dangereuses.

«L’immense fumée qui s’en dégage et les détonations qui résonnent sont perceptibles à plusieurs kilomètres autour de Rouen» écrivent des amis sur place.

L’usine en feu se trouve à 3 kilomètres seulement du cœur de la ville et de sa cathédrale. Une zone de confinement incluant 13 communes, dont Rouen, a été imposée par la préfecture. Les enfants doivent rester chez eux. Même si le gouvernement prétend qu’il n’y a pas de risque, il est évident que la pollution qui flotte dans l’agglomération est dangereuse.

L’événement rappelle une crise qui avait touché Nantes le 29 octobre 1987. L’incendie d’un énorme entrepôt d’engrais aux portes de la ville, qui avait obligé des milliers de personnes à quitter leur domicile, à rester confiner. Une explosion qui aurait rasé l’ouest de Nantes était évitée de peu. Cette journée a marqué des générations de nantais.

A Saint-Nazaire, il arrive fréquemment que des fumées nocives s’échappent des installations industrielles. Le taux de cancer est très élevé dans le bassin portuaire, et les problèmes pulmonaires courants près de la raffinerie.

La civilisation industrielle est un désastre quotidien. Cet été, une explosions dans une usine nucléaire au nord de la Russie a émis des radiations sur des centaines de kilomètres.

Trois semaines plus tard, un « accident industriel » dans une usine de Seine et Marne faisait plusieurs blessés graves, touchés par des produits chimiques.

Le capitalisme porte en lui la catastrophe, dans la ville d’à côté de chez vous comme à l’autre bout du monde.

25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 17 vues
efficitur. vel, elit. commodo pulvinar Praesent consectetur id ipsum Lorem diam felis