Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🌱 LA BONNE NOUVELLE DE LA SEMAINE : LE PROJET DU CARNET À L’ARRÊT

novembre 6, 2020

– Un peu de rĂ©pit dans l’Estuaire de la Loire –

En cette pĂ©riode bien sombre, une nouvelle qui fait du bien : le « Grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire », qui a prĂ©vu de saccager des dizaines d’hectares de zones naturelles en bord de Loire, a annoncĂ© mercredi un arrĂŞt d’un an des travaux sur le site. Le « Conseil scientifique rĂ©gional du patrimoine naturel » a rendu un « avis dĂ©favorable » sur le projet, et « oblige le port Ă  revoir sa copie sur le plan de la gestion des espaces naturels du site portuaire du Carnet ». Le projet est donc suspendu, et la zone naturelle gagne un an de rĂ©pit !

En ces temps anxiogènes, cela dĂ©montre que lorsqu’il y a des rĂ©sistances directes, comme la ZAD qui s’est implantĂ©e au Carnet, il est possible de faire obstacle aux projets nĂ©fastes. Les luttes portent parfois leurs fruits et permettent un rapport de force mĂ©diatique, populaire, qui fait reculer les puissants. La dĂ©cision du Conseil scientifique prouve le caractère nuisible du projet. Le site sauvage du Carnet, avec ses 116 espèces protĂ©gĂ©es en bord de Loire, est un des 78 projets de sites industriels « clĂ©s en main » que le gouvernement Macron pensait faire passer en force, en piĂ©tinant les protections environnementales. Il reste donc beaucoup d’autres sites menacĂ©s par des projets toxiques sur lesquels se dĂ©ployer.

Au carnet, la ZAD continue, se renforce, et appelle Ă  ĂŞtre rejointe pendant le temps du confinement. Restons vigilants et vigilantes, une expulsion de la ZAD reste possible, et le projet est encore loin d’ĂŞtre abandonnĂ©.

Une source : https://www.20minutes.fr/…/2900707-20201104-saint-nazaire-p…

Photo : Quentin Lintz

Zad du Carnet, Collectif Stop Carnet

Nous vous présentions ces projets « clés en main » ahurissants dans un précédant article à lire ici :

https://nantes-revoltee.com/industrie-macron-cree-78-sites-cles-en-main-pour-finir-de-tout-saccager/