Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

LE COLLÈGE SE MOBILISE CONTRE LA MUTATION FORCÉE DES CPE

mai 3, 2022

“Il y a des gens qui observent les règles de l’honneur, comme on observe les étoiles, de très loin.”
Victor Hugo


La rectorat force la mutation des deux CPE du collège Victor Hugo, à Nantes, pour des problèmes de communication avec la direction de l’établissement. Jeudi 5 mai ce sera donc journée «collège mort» au collège Victor Hugo de Nantes pour protester contre ce que la grande majorité de l’équipe éducative et des enseignant-es estime être une injustice. Les deux CPE sont en effet très appréciés de leurs collègues, mais également des élèves et de leurs parents. Sur la pétition que leurs collègues ont mise en ligne, les commentaires qui relatent la qualité de leur travail sont nombreux. Pourtant, depuis le début de l’année, l’ambiance est plus que mauvaise, à tel point que leurs médecins ont dû les mettre en arrêt maladie. Le collège a donc connu quatre CPE différents depuis le début de l’année, assurant tant bien que mal l’organisation de l’établissement, mais sans suivi ni continuité dans leurs missions.

Une histoire de sandwich

«Le symbole de la pression mise sur les CPE est un sandwich à 2,90€» indique la page Facebook de la mobilisation. En effet, lors d’un pic épidémique, la CPE du collège Victor Hugo croise un élève attendant ses parents, qui doivent venir le chercher dans le bureau de la vie scolaire. Cas-contact, l’élève est placé en quarantaine et ne peut pas aller en cours. Il n’a pas pu aller manger à la cantine, mais ses parents ne peuvent pas venir le chercher tout de suite. Prenant soin de lui, et dans l’urgence (il était 13h40), la CPE missionne une surveillante pour aller lui chercher un sandwich à la supérette du quartier. Elle lui donne un chèque du Foyer Socio-éducatif du collège (dont elle est trésorière) pour payer le sandwich. Coût : 2,90€. Cette action est plutôt à mettre au bénéfice de la CPE, qui se soucie du bien-être des élèves. Une simple action d’humanité, qui ne vaut 135€ d’amende qu’aux alentours de Calais.

Pourtant des pressions sont exercées par des rapports absurdes et froidement bureaucratiques cherchant l’obéissance et la docilité de ses équipes ! Dans cette situation nous prenons le parti des CPE face au petit chef, le parti de la vie et de la débrouille face à la froideur des règles d’un monde qui nous consume.

Ça sert à quoi un CPE ?

Le Conseiller Principal d’Éducation est une fonction centrale de tout établissement, collège ou lycée : il s’occupe de faire le lien entre les équipes pédagogiques, les élèves, les familles et la direction. C’est par son action que peut se développer un climat scolaire favorable ainsi qu’une relation de confiance entre les toutes les parties prenantes au processus éducatif. En gros, quand un élève va mal, c’est le CPE qui a le plus de cartes en main pour organiser une réaction de l’établissement qui permettra à l’élève d’aller mieux.

Il revient également au CPE d’organiser la vie scolaire et le travail des assitant-e-s d’éducation, des éléments essentiels au bon fonctionnement des collèges et lycées qui nécessitent autant de rigueur que de sensibilité. Quiconque a évolué dans ce milieu connaît l’importance de leur travail et les difficultés de leur quotidien. Quand la vie scolaire ne fonctionne pas, c’est tout l’établissement qui déraille. Soutenez les équipes éducatives de vos bahuts, soutenez les CPE de Victor Hugo : le collège sera en grève jeudi 5 mai pour alerter le rectorat et annuler la mutation forcée !

Vous pouvez aussi signer et relayer la pétition en faveur des CPE du Collège Victor Hugo : https://chng.it/P5RYfq5vSr

RSS
News Letter
Instagram
0