Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🔵 LE GOUVERNEMENT COMMANDE 170 000 MUNITIONS SUPPLÉMENTAIRES DE LBD !

mars 16, 2021

– Un achat massif qui comprend aussi des balles “marquantes”-

L’appel d’offre a été publié le 14 mars sur le Bulletin Officiel des Annonces des Marchés Publics. Le gouvernement Macron compte terminer son mandat comme il l’a commencé : avec du sang et des larmes. Il lance une énorme commande de nouvelles munitions pour crever des yeux et terroriser les indociles. 170 000 balles pour les LBD de sa milice.

En langage officiel, le ministère de l’Intérieur veut acquérir des « fournitures de munitions cinétiques de défense unique de calibre 40mm au profit des forces de la sécurité intérieure ». 160 000 au total.

Une nouveauté : « l’administration cherche également à disposer d’une version marquante temporaire visible de l’objectif de cette munition cinétique de défense unique de calibre 40 mm (MDU) au profit des unités de la gendarmerie nationale et de la police nationale ». Les forces de l’ordre pourront, en un seul tir, mutiler quelqu’un et « marquer » avec de la peinture ou un produit chimique, la personne touchée. Probablement pour pouvoir interpeller et condamner une personne déjà victime d’un tir. Deux en un !

On note que, comme toujours, les chiffres de commandes d’armes de répression sont considérables, beaucoup plus élevés que le nom de tirs « déclarés » officiellement par la police. Par exemple, en 2018, année des Gilets Jaunes, avec une répression exceptionnelle, le ministère de l’Intérieur n’avait déclaré « que » 19 071 munitions tirées. Il faut croire que de nombreuses munitions utilisées sur le terrain ne sont pas déclarées dans les bilans officiels.

En mars 2016, l’État avait déjà lancé une commande exceptionnelle de « munitions de défense » de calibre 40 mm, pour un montant de 5,57 millions d’euros, et une quantité estimée à 115 000 balles. En 2017, année d’arrivée au pouvoir de Macron, des dizaines de milliers de grenades lacrymogènes étaient achetées. Puis des milliers de LBD et de fusils « multi-coup ». Plus récemment, pendant la pandémie, des dizaines de millions d’euros étaient débloqués pour d’autres grenades, des blindés tout neufs et divers outils de maintien de l’ordre. Pour mater la plèbe, écraser la population, les moyens sont illimités.


L’appel d’offre : https://www.boamp.fr/avis/detail/21-33027?xtor=EPR-2

25k
fb-share-icon184932
27k
Cette article a 7 575 vues