Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos du jour sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

LES AUTORITÉS ONT MENTI, LA POLICE A ÉTRANGLÉ CÉDRIC

janvier 7, 2020

“Les policiers se sont acharnés sur un homme à terre, sans raison”

Vendredi, Cédric C. était interpellé par la police à Paris. Lors de son arrestation, le père de famille fait un arrêt cardiaque. Transporté à l’hôpital, il mourra deux jours plus tard, laissant derrière lui 5 enfants.

Les autorités ont prétendu que les policiers s’étaient défendus face à un homme au comportement agressif.

Mediapart révèle des images et des témoignages qui prouvent que la police a menti.

Trois agents le plaquent au sol et se maintiennent sur lui malgré les signes d’épuisement. L’un des policiers a même procédé à une clé d’étranglement.

Selon un témoin, Cédric « n’était pas violent. Il filmait seulement les policiers. […] Puis l’un d’entre eux est passé par derrière et lui a fait une clef avec son bras autour de son cou, il est alors tombé au sol. Et là, ils se sont mis à trois sur lui alors qu’il était sur le ventre. C’était violent et incompréhensible. » Un autre déclare : « Je l’ai vu filmer le contrôle qu’il subissait des policiers et j’ai trouvé cela courageux de sa part. C’est pour cela que j’ai commencé à le filmer sans savoir ce qui allait lui arriver. […] C’est choquant parce que les policiers se sont acharnés sur un homme à terre, sans raison », explique-t-il.

Cédric est mort :

parce que les policiers n’ont pas aimé qu’il sorte son téléphone pour filmer

parce qu’ils se sont mis à trois sur lui alors qu’il était au sol

parce qu’il s’est débattu pour respirer

parce que cette violence est impunie


Article Mediapart complet (réservé aux abonnés) : https://www.mediapart.fr/journal/france/070120/deces-de-cedric-chouviat-des-videos-temoignent-de-la-violence-de-l-interpellation-policiere

25k
fb-share-icon145695
23k
libero libero. ultricies id Phasellus Lorem ut lectus et,