Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

LES LOUPS SONT DE RETOUR : EXPLOSION DES VIOLENCES D’EXTRÊME DROITE EN FRANCE

octobre 6, 2021


Les attaques néo-nazies ont eu lieu tout l’été dans le pays : commando armé à Nantes, passages à tabac à Lyon, projet d’attentat déjoué à Colmar … Il semblerait que l’automne soit tout aussi tendu, tout aussi terrifiant, alors que les médias imposent, en boucle, jusqu’à la nausée, une parole pétainiste. Chronique d’une asphyxie :
➡️Projet d’attentat néo-nazi au Havre : Mardi 28 septembre, un néo-nazi de 19 ans est interpellé au Havre. Le jeune homme, adorateur du Troisième Reich, écrit qu’il a soif de sang : il projette un attentat armé contre une mosquée et un lycée pour le jour anniversaire d’Adolf Hitler. Les médias s’empressent de parler d’un jeune homme « déséquilibré » et justifient quasiment son idéologie : il aurait été « harcelé » quelques années plus tôt.
➡️Terrorisme chez «Honneur et Nation» : le 5 octobre, 4 membres du groupuscule néo-nazi «Honneur et Nation», sont interpellés dans plusieurs département. Ils projetaient une «multitude d’actions violentes, visant des sites institutionnels, des centres de vaccination, des antennes 5G…» D’autres militants du groupuscules avaient été appréhendés plus tôt. Le gouvernement Macron préfère, la même semaine, dénoncer le danger que représenteraient les idées de gauche.
➡️Des fans de Zemmour attaquent un prêtre : samedi 2 octobre, un prêtre et ses amis sont agressés dans un bar de Lille par des jeunes vêtus de t-shirts «Génération Zemmour». Une dizaine de jeunes hommes entourent l’homme d’Eglise et ses amis et les frappent. «Nous ne comprenions pas ce dont il s’agissait. Ils nous ont invités à nous battre dehors». La victime est un frère dominicain, islamologue reconnu engagé dans le dialogue inter-religieux. L’affaire sera quasiment passée sous silence par les médias.
➡️Clermont brun : en quelques jours, dans la ville auvergnate, deux militants de gauche ont été frappés en pleine rue par des individus d’extrême droite. L’une des agressions d’un étudiant syndicaliste accompagné d’une dame de sa famille a même été filmée et diffusée sur un réseau néo-nazi. Dans le même temps, des tags appelant à tuer les «n***s» apparaissaient dans la ville.
➡️Matons nazis : au centre pénitentiaire de Moulins-Yzeure, dans l’Allier, un groupe de surveillants commet depuis plusieurs années des actes de harcèlement, de racisme et des discours néonazis. Leurs collègues de la même prison viennent de sortir du silence.
➡️Zemmour mange avec une héritière nazie : le 2 octobre, Médiapart révèle qu’Eric Zemmour a déjeuné avec le couple Le Pen. La 4ème convive est la fille de von Ribbentrop, ministre du Troisième Reich pendu à Nuremberg. Ursula, 88 ans, encourage Zemmour avec ses « pensées les plus admiratives et amicales ». En dehors de ce média, personne ne reprend l’information. Et le futur candidat continue de monopoliser les antennes.
➡️Racisme à Calais : le 3 octobre, le journaliste Louis Witter signale que «deux collègues journalistes» ont été «agressés à Calais par des militants du Rassemblement National alors qu’ils couvraient une action d’associations lors de la visite» du politicien d’extrême droite Jordan_Bardella. Aucun écho dans la presse.. ➡️Fascisme lyonnais : jeudi 30 septembre, à Lyon, plusieurs dizaines de néo-nazis chargent dans le quartier du «Vieux Lyon» aux cris de «white power». Ils s’affronteront avec une extrême violence plus tard, avec des supporters de foot. La veille, des néo-nazis avaient frappé un groupe antifasciste avec des ceinture et des cutters jusque dans un tramway de la ville.
Ce ne sont quelques jours de la nouvelle normalité pré-fasciste qui s’installe en France. Et la situation ne fait qu’empirer chaque semaine. Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles.

RSS
News Letter
Instagram
0