“Les violences policières n’existent pas”.

Alors que des lycéens sont éborgnés, des grands mères matraquées, que des personnes en fauteuil sont gazées, jamais un gouvernement n’a été autant dans le déni. Dans l’affaire de Geneviève Legay, retraitée gravement blessée par une charge des forces de l’ordre à Nice, c’est la gendarmerie qui fait voler en éclat la version de la … Lire la suite de “Les violences policières n’existent pas”.