Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🔴 L’ÉTAT VIOLE LES « DROITS FONDAMENTAUX » DES MIGRANTS À CALAIS

février 17, 2021

– Mis en danger délibérée de la vie d’autrui par l’Etat français –

La Commission nationale consultative des Droits de l’Homme étrille la gestion des migrants dans le Nord, poussés « à errer à la recherche d’abris de fortune et de moyens de survie dans des lieux toujours plus hostiles, plus isolés et ainsi plus dangereux. »

▶️ Des opérations quasi-quotidiennes de démantèlement des lieux de vie même lors des températures extrêmes allant jusqu’à -15 degrés. Le tout pour « dissuader » l’implantation des exilé.e.s. Une politique intransigeante de lutte contre les « points de fixation » sur l’ensemble du littoral. Vieille rhétorique mortifère utilisée déjà par Cazeneuve et Collomb les années suivant le démantèlement de la Jungle de Calais pour justifier la répression des exilé.e.s comme de leurs soutiens.

▶️ Des arrêtés préfectoraux interdisant la distribution de denrées alimentaires ont été mis en place il y a plusieurs mois et ont été prolongés pour la 7ème fois. Les zones d’applications de ces arrêtés ont elles été étendues.

▶️ Destruction systématique des abris provisoires et multiplication des obstacles afin d’empêcher les actions citoyennes d’aide.

▶️ Les personnes exilées s’épuisent à errer, sans cesse à la recherche d’abris de fortune et de moyens de survie dans des lieux toujours plus hostiles, plus insalubres, plus isolés et ainsi plus dangereux.

▶️ Aucune solution de mise à l’abri n’est mise en place lors des opérations de démantèlement.

▶️ Une violence envers les migrants institutionnalisée : les évacuations comme celle de la Place de la République (notre article ici : https://nantes-revoltee.com/exiles-la-republique-a-la-lisiere-du-fascisme/ ) à Paris en novembre dernier sont quotidiennes à Calais. Avec le même déchaînement de violence.


Un article de l’excellent média de nos camarades de Lille Insurgée, à soutenir

Sources : L’Obs, Médecins du monde, Commission nationale consultative des Droits de l’Homme

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 648 vues