Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos du jour sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

L’INTOX DU JOUR

décembre 26, 2019

Les médias diffusent massivement une fake news sur une clinique pour salir les grévistes.

Dans le même temps, pas un mot sur la maternité gazée par la police à Nantes ni l’effondrement de l’hôpital public

C’est une véritable guérilla médiatique qui se joue depuis début décembre. Alors que le mouvement social contre la casse des retraites est massivement soutenu par la population, que les initiatives des grévistes rencontrent un écho populaire considérable, tout l’appareil médiatique s’organise pour salir le mouvement et détruire le soutien.

La dernière manipulation en date : une clinique privée qui aurait été soi-disant “privée de courant” par les grévistes au moment d’une opération. Comme si les salariés d’EDF s’amusaient à mettre en danger délibérément des patients. L’info a été reprise en boucle partout au moment de Noël. Tout est faux.

Tous les établissements de santé sont dotés de groupes autonomes de secours en cas de problème. Le personnel de cette clinique privée a d’ailleurs clairement expliqué que cette coupure involontaire de quelques secondes n’avait eu absolument aucune conséquence. Le chirurgien qui opérait a même déclaré : « personnellement je n’ai pas eu de problème lors de mon intervention. Ça a duré une trentaine de secondes après a s’est rallumé. Vous savez, nous avons régulièrement des essais du groupe électrogène donc ce genre de coupure peut arriver. Il n’y a pas eu d’impact sur mon travail. »

Il s’agit donc une affaire intégralement montée en épingle. En un mot : de la propagande pure et dure.

Par contre, mardi 17 décembre, les forces de l’ordre ont massivement gazé une maternité à Nantes. Les nourrissons vulnérables et des femmes en train d’accoucher ont du être évacués. Une femme enceinte a même fait un malaise juste devant la maternité. Une mise en danger gravissime, accablante, indéfendable. Pourtant, presque aucun média n’en a parlé !

En bref, les médias dominants s’enfoncent chaque jour plus profond dans l’ignominie :

• Une maternité gazée massivement par la police à Nantes les nourrissons évacués : pas un mot dans les JT alors qu’il s’agit d’un scandale national

• Des dizaines d’alarmes depuis des mois du personnel hospitalier sur le manque de moyens qui met en danger la vie des patients : silence radio

Mais :

• Une pseudo-coupure d’électricité dans une clinique privée sans conséquence : des dizaines de sujets alarmistes pour salir les grévistes

Face à la machine de guerre mensongère au service du pouvoir, diffusez la désintox ! Partagez et soutenez les médias alternatifs !

25k
velit, ultricies neque. lectus nunc mattis accumsan tempus