Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

NANTES : LA FRESQUE HOMMAGE REFAITE A NEUF 🎨

mai 20, 2020
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image

Nos reporters sont allé voir la restauration de la fresque sur l’île de Nantes en hommage à Steve. Première surprise, il n’y a pas un mais deux murs réalisés. Solidarité, messages, protection, les deux artistes ont accepté de répondre à quelques questions.

Que s’est-il passé ?

Nous avions peint cette fresque l’été dernier, alors que Steve était encore porté disparu, sur un grand mur du Quai Wilson, à l’endroit de la charge policière. Il était par la suite devenu un lieu de recueillement et d’hommage. La fresque a été saccagée deux fois en une semaine au mois de février. La première fois par des tags indignes comme « glou glou » et signés « ultra droite », que nous n’avions pas eu de mal à retirer. La deuxième fois, de façon beaucoup plus importante, avec un symbole fasciste de plusieurs mètres sur le portrait du défunt, et une grande coulée de goudron sur tout le mur. Ce saccage avait suscité une vive émotion et une forte solidarité, avec des dons pour refaire cette peinture à l’identique, preuve que beaucoup de gens sont attachés à ce mur et souhaitent que la mémoire de Steve ne soit pas oubliée.

Comment s’est passé la restauration et qu’avez vous changé ?

Nous avons réalisé la même fresque à quelques exceptions près : plusieurs détails font écho à l’actualité, notamment avec l’ajout d’un drone et la présence d’infirmières, en première ligne mais elles aussi victimes de répression. Il y a aussi un deuxième mur, réalisé par le collectif BlackLines, juste à côté. Un pochoir a aussi été posé. Une façon de ne rien céder à l’extrême droite. A présent, la question « Où est la justice ? » s’ajoute à « que fait la police ? ». Car près d’un an après les faits, aucune sanction n’a été prise contre les agents qui ont chargé le 21 juin ni contre les donneurs d’ordre.

Quelles sont vos impressions ?

Des forces de l’ordre de presque toutes les unités possibles sont venues rôder autour de nous. Depuis le confinement, on dirait que la rue est aux forces de l’ordre. Ce qui nous a marqué, ce sont les quais de Loire, qui sont désormais barricadés : il y a des grilles, des barbelés. L’endroit est comme privatisé ou militarisé, et on imagine mal comment un rassemblement ou une fête pourrait à nouveau se tenir ici. Comme si le problème c’était les quais de Loire, et pas la police. On dirait que tout est fait pour pointer d’autres responsabilités : l’endroit de la fête, l’absence de grilles ou le rôle de a mairie, pour faire oublier la seule question cruciale : la violence policière. Si la police n’avait pas chargé et tiré des dizaines de munitions sur les fêtards, Steve serait encore là.

-Comment protéger la fresque ?

  • Rien ne peut empêcher la fresque d’être à nouveau saccagée malheureusement, à moins de camper devant, et encore … On remarque qu’il y a des caméras partout à cet endroit, dont plusieurs qui donnent directement sur ce mur et aux alentours, mais les fascistes semblent avoir, à Nantes, une étonnante impunité …
  • Un mot de la fin ?

Merci beaucoup à toutes les personnes qui ont contribué à la restauration. La lutte continue.

25k
fb-share-icon154695
26k
massa justo fringilla libero dapibus non consectetur adipiscing tempus risus. luctus