Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🤖PANDÉMIE SÉCURITAIRE : UNE PUCE SOUS LA PEAU POUR SCANNER SON PASS SANITAIRE

décembre 21, 2021

– Une entreprise suédoise teste actuellement l’implant d’une puce électronique sous la peau en guise de QR code –

Incroyable mais vrai : une puce dans le corps pour faire scanner son Pass Sanitaire. Il ne s’agit pas d’une paranoïa futuriste, ni d’une théorie « complotiste » : c’est une expérimentation réelle, ici et maintenant.

Ce n’est pas un scénario de science-fiction : ça se passe en Suède. Cette puce est déjà commercialisée par l’entreprise Epicenter. Depuis plusieurs années, quelques milliers de suédois et suédoises se sont fait injecter cet implant électronique sous la peau, pour remplacer « clés, cartes de visite, billets de train …» Selon ses promoteurs, cette puce qui fait la taille d’un grain de riz, et peut être injectée par une seringue dans la main ou le bras, « n’émet de données que lorsque la main se retrouve en contact avec un lecteur de carte NFC (Near Field Communication). Sans batterie et sans signal, elle s’active uniquement au contact de capteurs. » A l’origine, ce produit était proposé de façon « ludique », pour entrer en boite de nuit par exemple.

Avec la généralisation du Pass Sanitaire au niveau mondial, cette invention est imaginée par Epicenter pour remplacer le QR code désormais obligatoire. Cette adaptation au contexte pandémique existe donc déjà, mais elle n’est pas encore commercialisée. Le fait même qu’elle soit pensée, réfléchie et fabriquée en dit long sur l’accélération totalitaire des sociétés de contrôle, et la surveillance des corps.

Certains médias tentent même déjà de « vendre » cette puce corporelle en la présentant comme une innovation bénéfique : « avec une telle puce, le pass sanitaire est toujours sur soi. Plus de problème de batterie sur son téléphone ou de perte de l’attestation papier » écrit par exemple le quotidien Ouest-France. BFM TV évoque le cas d’une suédoise, Ulrika Celsing, qui « fait partie des 3000 adeptes » : pour elle, « finie la sempiternelle quête de ses clés dans son sac à main. Pour entrer au bureau, elle fait simplement glisser sa main sur un petit boîtier, tape son code et la porte s’ouvre. » Pratique et indolore selon la chaîne de télévision : « Hormis une vague douleur quand la seringue a inséré la puce dans sa main gauche, Ulrika n’a rien senti et utilise son implant presque quotidiennement. » Bref, que des avantages selon ces médias !

Les ténèbres gagnent. L’extinction des contre-pouvoirs en Occident et l’aveuglement de la gauche face aux mesures liberticides justifiées par la pandémie est chaque jour plus sidérant. Une fois ces technologies imposées à la population, il n’y aura ni échappatoire, ni retour en arrière possibles.


Une source : https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/pass-sanitaire/covid-19-une-entreprise-suedoise-teste-l-implantation-du-passe-sanitaire-sous-la-peau-avec-une-puce-5b805fca-6277-11ec-9dbd-7ac2ed5a38a8

RSS
News Letter
Instagram
0