Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

RENNES, NANTES : BAILLONNEMENT DES LUTTES

janvier 9, 2021

Aujourd’hui à Rennes, une petite centaine de personnes se sont rendues place de la République en soutien aux inculpé.e.s de “l’Affaire de la rave Party“, dont 3 sont sous contrôle judiciaire et un est en prison. Elles répondaient à l’appel d’organisation reliées au milieu des Rave Party qui avaient finalement annulés la manif la veille au soir. Mais les forces de l’ordre sont déployées en masse, quadrillant les lieux avec une trentaine de camions de CRS, deux canons à eau et les personnes présentes sur place sont pourchassées.

Le moindre petit groupe de 3 personnes était repéré, contrôlés, palpés ; les quelques personnes présentent sont piégées, ou sont brusquement arrêtées en vélo. 19 personnes seront emmenées au commissariat dont 2 sont retenues en garde à vue. Ouest-France parle dune “ambiance glaciale”. D’autres personnes sont verbalisées à 135€ pour “rassemblement interdit”…

Car la préfecture avait interdit le rassemblement, une pratique de plus en plus récurrente, à Nantes, comme à Rennes. A Nantes, deux manifestations contre le Loi Sécurité Globale ont été interdites. Le prétexte est souvent le même : les manifestations ou rassemblement sont simplement “jugées à risque” par le préfet pour justifier une interdiction pures et simples. Le rassemblement d’aujourd’hui avait pourtant été déclaré, mercredi, mais le préfet a avancé une déclaration trop tardive : l’histoire de quelques heures, pour pouvoir rendre le rassemblement illégal et justifier la répression des contrevenants.

Les préfets se permettent de plus en plus d’interdire les manifestions. Ce qui s’est passé à Rennes n’est pas un cas isolé. Et sous prétexte de sécurité, le but est bel et bien de neutraliser les luttes, en déployant des moyens colossaux pour décourager les participants et en pratiquant systématiquement contrôles d’identité, gardes-à-vues ridicules et intimidation.

Soutien aux inculpé.e.s et aux personnes en garde à vue !

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 502 vues
mi, diam et, consequat. tristique at non dictum fringilla