Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

RÉPRESSION DE LA FREE PARTY DE REDON : RASSEMBLEMENT ET DOCUMENTATIONS

juin 26, 2021

Via Street Medics Rennes

➡️ Un appel à rassemblement circule sur les réseaux sociaux suite à la répression de la free party : RDV ce SAMEDI 26 JUIN à 11H devant la sous préfecture de Redon (place de Bretagne).
https://expansive.info/Redon-Appel-a-rassemblement-suite-a-la-repression-de-la-free-party-2759?fbclid=IwAR0Lc8QhhLWCUGMN4EeltPaqXlSaDO5rBkrQVyub-v8cV8sfeZyKaBaoBe4

Qui sont les responsables des mutilations et de la destruction de matériels à Redon ?
➡ Les Gendarmes Mobiles :
Pour reconnaître l’origine des Gendarmes Mobiles, il faut connaître un peu leurs codes. De même pour les CRS.
Les gendarmes mobiles sont regroupés par paquets de 110 dans des grands camions bleu sombre, en Escadron de Gendarmerie Mobile (EGM), avec des désignatifs chiffrés indiquant leurs groupement par zones géographiques. Et chaque EGM est divisé en pelotons : Alpha, Bravo, Charlie, Delta, et India. Ce dernier est le PI, pour Peloton d’Intervention. Retenez ça.
À Redon, il y avait donc les EGM 13/3 (Pontivy), les EGM 21/2 (Mont-de-Marsan), les EGM 24/1 (Maisons-Aflort) et les EGM 37/3 (Blois)
On reconnaît leur provenance et peloton grâce aux numéros sur leurs camions, et aussi parfois sur leur uniforme, ou sur leur casque (VOIR LES PHOTOS)

Par ailleurs, les GM ont des casques bleus.

➡ Les CRS :
Les CRS sont regroupés par paquets d’environ 100 dans des camions blancs à bandes bleu, en Compagnies (Compagnie Républicaines de Sécurité), avec des désignatifs chiffrés indiquant leur direction zonale et zone d’origine.
Et chaque CRS est divisé en sections (une de commandement, deux d’appuis et de manœuvre, et une d’intervention) (pour faire simple)

À Redon, il y avait la CRS 38/VII de Mulhouse.
On reconnaît leur provenance et peloton grâce aux numéros sur leurs camions, et aussi parfois sur leur uniforme, ou sur leur casque (VOIR LES PHOTOS)
Sur leurs camions, il y a un petit macaron avec la Direction Zonale dans le bleu (par exemple III), et le numéro de compagnie rattaché à une ville dans le rouge (par exemple 9) (CRS 9/III : Rennes)

Par ailleurs, les CRS ont des casques noirs à bandes jaunes (sauf certains, mais discerner les détails spécifiques de ces flics est compliqué). Ils ont aussi leur blason en rouge ou en gris collé sur leur gilet tactique.
➡ Les CRS ne sont pas activement intervenu ce jour là.

A présent vous avez quelques atouts pour reconnaître quels flics ont fait quoi, et lesquels devront payer les dégâts qu’ils ont causé. (Pour les violences de nuit, on n’a que trop peu d’images nettes et d’infos…)

↪ Destructions de matériels : https://www.facebook.com/100000849499633/videos/4275375115834096/

Dans cette vidéo (0:30) on entend des GM appeler le peloton India 2.

Eux-mêmes portent des petits patchs dorsaux avec le I de India. Les GM qu’ils appellent viennent des barnums sous lesquelles ont été détruits des matériels de sonorisation (https://www.youtube.com/watch?v=a5SHDHNl5kM) (voir photos de l’album)

Ensuite, ils rejoignent des camions de l’EGM 13/3.
↪ On peut conjecturer que les coupables de ces destructions sont des Gendarmes Mobiles du Peloton India de l’EGM 13/3 de Pontivy.

Plus d’infos et de ressources sur :
– Désarmons-les : https://desarmons.net/

https://maintiendelordre.fr/

25k
fb-share-icon184932
27k
Cette article a 844 vues