Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🇹🇭 THAÏLANDE : ACTION DIRECTE, UNE FEMME EXPLOITÉE PAR SON PATRON FAIT SAUTER SON ENTREPRISE

décembre 11, 2021

– Aucun mort, aucun blessĂ© et 1 million de dollars de dĂ©gâts matĂ©riels –

C’est l’histoire du capitalisme, celle de l’exploitation permanente de la classe ouvrière et de ses rĂ©sistances.

Ă€ Nakhon Pathom en ThaĂŻlande, Ann Sryia est une employĂ©e de la compagnie pĂ©trolière Oil Prapakorn. Lasse et fatiguĂ©e d’ĂŞtre exploitĂ©e par son patron, la salariĂ©e a fait exploser le dĂ©pĂ´t de carburant oĂą elle travaillait. Et ce, sans faire de victime. L’entreprise Ă©tait vide quand elle est passĂ©e Ă  l’action.

Ann a dĂ©posĂ© un morceau de papier brĂ»lant de son carnet d’inventaire sur un baril de pĂ©trole. L’explosion a soufflĂ© une partie de l’entrepĂ´t et les dĂ©gâts sont considĂ©rables. Les pertes pour la compagnie s’Ă©lèvent Ă  plus d’un million de dollars.

Une action directe qui s’inscrit dans la vieille tradition du sabotage, tradition aussi ancienne que le travail lui-mĂŞme. Historiquement, saborder son outil de travail Ă©tait un acte de rĂ©sistance du quotidien pour ralentir les cadences infernales. Le sabotage comme acte de rĂ©volte contre l’ordre inĂ©galitaire et injuste. Il Ă©tait aussi un mode d’action rĂ©volutionnaire. Émile Pouget, journaliste et militant anarcho-syndicaliste, a jouĂ© un rĂ´le majeur dans l’affirmation du sabotage comme tactique rĂ©volutionnaire. Il appelait le prolĂ©tariat Ă  le faire de manière consciente, systĂ©matique et revendiquĂ©e.