Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🤡 USINE À MENSONGES : LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR A MENTI 7 FOIS EN 1 MOIS

décembre 28, 2020

Violences policières, manifestations, “sĂ©paratisme” : le palmarès de Darmanin

Le gouvernement qui prétend « lutter contre les fake news » est en fait le principal pourvoyeur de mensonges. En quelques semaines seulement, le premier flic de France Gérald Darmanin a envoyé des rafales de fausses informations dans les médias et dans les instances les plus officielles. Les voici :

30 NOVEMBRE : En plein scandale sur le tabassage raciste du producteur de musique Michel Zecler, Darmanin est auditionnĂ© Ă  l’AssemblĂ©e Nationale. Le ministre de l’IntĂ©rieur assure que les policiers et la prĂ©fecture n’avaient pas de vidĂ©os avant la diffusion du mĂ©dia Loopsider. C’est faux. Les policiers avaient les images dès le lendemain des faits, et le parquet n’a ouvert une enquĂŞte qu’une fois les images diffusĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux.

30 NOVEMBRE : Le mĂŞme jour, toujours Ă  l’AssemblĂ©e, Darmanin est questionnĂ© sur le chef de CRS qui arborait des symboles nazis. Il assure : « l’un de mes premiers gestes en tant que ministre de l’IntĂ©rieur a Ă©tĂ© de ne pas garder dans la police un agent qui avait portĂ© un Ă©cusson qui rappelait le IIIe Reich. » C’est faux, le nostalgique d’Hitler avait seulement vu sa promotion bloquĂ©e.

9 DÉCEMBRE : Lors d’une audition, le ministre rend hommage Ă  un policier dĂ©cĂ©dĂ© en Seine-et-Marne, et affirme qu’il a Ă©tĂ© « percutĂ© » par un chauffard. C’est faux, le policier a Ă©tĂ© fauchĂ© par une voiture de la BAC.

12 DÉCEMBRE : Darmanin tweete : « ce matin, en conseil municipal de Tourcoing, promesse tenue : les 20 000 euros qui reprĂ©sentent les indemnitĂ©s de maire non touchĂ©es, seront bien versĂ©es Ă  la SPA pour aider les animaux abandonnĂ©s dans cette pĂ©riode difficile. » Sauf que Darmanin ne pouvait toucher ses indemnitĂ©s de maire car le cumul des mandats est interdit, et que seul le conseil municipal peut en choisir l’affectation. La presse par d’un « beau tour de passe-passe »

13 DÉCEMBRE : Suite Ă  une manifestation contre la sĂ©curitĂ© globale fĂ©rocement rĂ©primĂ©e Ă  Paris, Darmanin se fĂ©licite de l’arrestation de « 142 individus ultra-violents», chiffres repris en cĹ“ur par les mĂ©dias dominants. En rĂ©alitĂ©, MĂ©diapart rĂ©vèle que l’immense majoritĂ© des manifestants ont Ă©tĂ© relâchĂ©s sans poursuites après une nuit en cellule, arrĂŞtĂ©s pour rien, pour l’exemple. La poignĂ©e de poursuites engagĂ©es est due Ă  l’acharnement judiciaire. Les seuls individus ultra-violents Ă©taient en fait les policiers eux-mĂŞmes.

16 DÉCEMBRE : Le premier flic de France qui prĂ©tend que la CNIL – Commission nationale de l’informatique et des libertĂ©s – a Ă©mis un « avis favorable » Ă  son projet de fichage de la population selon les opinions politiques, philosophiques, religieuses ou syndicales. Totalement faux.

16 DÉCEMBRE : Darmanin évoque le chiffre de « 200 000 mariages forcés par an en France » pour évoquer le « séparatisme ». Un chiffre qui ne repose sur aucune source. Il y a eu 221 000 mariages de personne de sexe différent en tout en 2019 selon INSEE.

16 DÉCEMBRE : Il dĂ©clare : « Je reçois ce vendredi l’intĂ©gralitĂ© des syndicats de police afin de travailler ensemble sur les solutions pour amĂ©liorer le quotidien de celles et ceux qui protègent nos concitoyens. » En rĂ©alitĂ©, il n’a reçu que les syndicats situĂ©s Ă  l’extrĂŞme droite.

26 DÉCEMBRE : Darmanin invente une agression qui aurait Ă©tĂ© commise Ă  Belfort contre un jeune fils de policier parce qu’il aurait « fĂŞtĂ© NoĂ«l et ne serait pas un”bon arabe” ». Il utilise cette information pour une diatribe contre le « sĂ©paratisme ». Sauf que le procureur chargĂ© de l’affaire prĂ©cise que le fait d’être un fils de policier n’est pas Ă  l’origine des violences et que l’origine religieuse du diffĂ©rend n’est pas Ă©tablie.

Champion !

RĂ©alisĂ© avec l’aide de Justice VĂ©ritĂ© Pour Wissam